L’aura du perçu

De notre „vision du monde“ découlera nécessairement notre „rapport au monde“. C'est pourquoi j'attache une si vive importance à ces notions de „perception“, ce qu'on préfère appeler de nos jours de manière erronée et un peu pédante -les sciences cognitives -.
En tant que peintre, je veux continuer de prétendre que la vision et la perception, et bien ce n'est pas la même chose! Ce sont deux outils différents permettant de distinguer 2 ordres, se tenant côte à côte dans un même objet. Ce couple que les physiciens appelleront „matière-énergie“ et que Mendeleïev compartimentera d'une manière parfaite et jamais démentie en 92 corps simples. Pour exemple et en simplifiant, je dirais que la vision permet de voir les choses en leur genre et en leur quantité, la perception, en leur nature et qualité.
Saint-Exupéry ne dit pas autre chose quand il écrit dans son Petit Prince, „On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux“
L'aura du perçu, c'est la vision du coeur, celle que les peintres se donnent pour idéal.
A suivre...
Pierre de Mougins

Posted in Allgemein.

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.